Jouer avec les bruits

Analyse du bruitage dans cinq courts métrages.

Ain't She Sweet, de Dave Fleischer (1933)
Je sens le beat qui monte en moi, de Yann Le Quellec (2011)
En pleine forme, de Pierre Étaix (1965-71)
Plot Point, de Nicolas Provost (2007)
Lisboa Orchestra, de Guillaume Delaperrière (2012) 

Cette vidéo est à consulter de préférence au casque ou avec de bonnes enceintes.

Elle fait parfois appel à la classification de Michel Chion :

- son in : la source du son est visible à l'image.
- son hors champ : la source du son n'est pas visible mais le spectateur peut la situer dans un espace contigu au champ. Ex. : dans un dialogue, un personnage écoute les propos de son interlocuteur, situé hors champ.
- son off : la source du son n'est pas située dans un espace contigu au champ. Ex. : la voix off d'un narrateur qui commente l'action.
Michel Chion oppose aussi musique de fosse et musique d'écran.
Musique d'écran : la source appartient à l'univers diégétique. Ex : le personnage assiste à un concert, écoute la radio...
La musique de fosse désigne la musique d'accompagnement, non diégétique.
La musique d'écran est in ou hors champ, la musique de fosse est off.

Pour plus de détails, consulter le chapitre 10.2 du cours d'initiation à l'analyse filmique.