L'Aurore

La femme sans ombre

Dans une scène clé de L'Aurore de Murnau, un choix d'éclairage inattendu précise le projet artistique du cinéaste.

Séduit par une femme de la ville, un homme des champs projette de tuer son épouse. Il lui propose une promenade en barque. Au milieu du lac, l'homme, debout, avance lentement vers son épouse terrifiée, qui se penche autant qu'elle le peut en dehors de la barque. Un autre cinéaste ne se serait sans doute pas privé de l'effet qui aurait consisté à recouvrir la femme de l'ombre portée de l'homme à mesure que celui-ci s'approche d'elle. Ici, il n'en est rien : aussi périlleuse soit sa situation, la femme reste immaculée, solaire. (Jean-François Buiré, 2008)