L'Homme à la caméra

Avec L'Homme à la caméra (1929), le Russe Dziga Vertov réalise un manifeste pour un art spécifiquement cinématographique, libéré de ses références littéraires et théâtrales.

Ce projet révolutionnaire passe par diverses expérimentations : le scénario met le film en abyme, les prises de vues proposent des angles inhabituels et le montage réinvente la notion même de plan. À chaque fois il s'agit de faire percevoir le monde autrement et d'augmenter les capacités perceptives humaines. 

Texte et choix des extraits : Eugénie Zvonkine
Réalisation : Ciclic