Costumier et habilleur

Costumière et habilleuse sont deux professions différentes. L’une va concevoir le costume, l’autre veiller sur lui pendant le tournage. Il n’en demeure pas moins que toutes deux servent un même but : faire exister un personnage par l’apparence.
La préparation, un à deux mois avant le début du tournage, relève de la costumière. Comme pour les autres postes, son travail commence par une lecture attentive du scénario et par un dépouillement spécifique dont l’habilleuse se servira pour contrôler les raccords lors du tournage. La costumière n’est pas une créatrice de mode mais celle qui habille des caractères et fait transparaître à l’image une part de l’âme du personnage. C’est par la collaboration avec le réalisateur qu’elle travaille cette "psychologie du costume". Ensemble, ils décident du stylisme, des détails significatifs et de tout ce qui mettra en lumière le personnage dans l’acteur (source : www.tournages-alsace.org).


Définitions selon la convention collective nationale de la production cinématographique :
Chef costumier : Dans le cas des films où il n’y a pas de création originale de costumes, durant la préparation et le tournage, en accord avec le réalisateur et le producteur ou son représentant, il a pour charge de rechercher, en référence au scénario, les costumes et accessoires vestimentaires nécessaires à la composition visuelle des personnages du film. Il établit le devis costume en fonction du scénario et des demandes du réalisateur et en accord avec le producteur ou son représentant. Il suit la gestion de son budget. Il dirige et coordonne le travail de ses assistants et des différentes équipes qu’il a choisis d’un commun accord avec le producteur. Il collabore avec le directeur de la photographie et le chef décorateur. Il dirige les essayages des costumes, assiste aux essais de maquillage et de coiffure.
Habilleur cinéma : Sur le plateau, il a en charge la responsabilité de l’habillage des comédiens en veillant au respect des choix du créateur de costumes ou du chef costumier ainsi que du réalisateur. Il assure la continuité (raccords) en collaboration avec la scripte. Il a la responsabilité du rangement et de l’entretien des costumes.


Formation : Il existe plusieurs formations pour devenir costumier ou habilleur. Il est possible de s'orienter vers un BEP métiers de la mode, cuir, habillement, accessoires. L'aspirant costumier ou habilleur pourra se spécialiser en obtenant un DTMS option techniques de l'habillage qu'il pourra compléter par un DMA costumier réalisateur. Les écoles nationales de théâtre (ENSATT, ESAD) proposent un cursus supérieur spécialisé en costumes (source : Guide des formations cinéma, Vidéadoc 2012).