Machiniste

On distingue en général, dans l'équipe machinerie, le chef machiniste et les machinistes. Ils installent et gèrent les déplacements des éléments sur lesquels est installée la caméra (rails et chariots de travelling, grues, tours, voiture…). Ils font également « le clap » au début des plans, opération grâce à laquelle sont identifiées les prises de vues et sont synchronisés par la suite l’image et le son de celles-ci.


Définition selon la convention collective nationale de la production cinématographique : Collaborateur de la prise de vues, [le chef machiniste prise de vues cinéma] constitue en accord avec la production, dirige et encadre l’équipe machinerie. Il est chargé de répondre par sa compétence technique aux diverses demandes de la mise en scène et de définir, d’installer et manipuler tous les moyens techniques nécessaires à la mise en place des éclairages et du matériel de prises de vues. Il veille à leur utilisation dans le respect des règles de sécurité. Sous la direction, d’un point de vue technique, du directeur de la photographie et en relation avec le cadreur, il exécute les déplacements de la caméra durant les prises de vues. Il doit justifier des habilitations réglementaires liées à la mise en oeuvre des matériels utilisés.


Formation : Il existe peu de formations spécifiques au métier de machiniste. Tout comme les métiers de l'équipe de construction de décor, les formations professionnelles dans les domaines de la construction, des matériaux, de la mécanique, de la charpente, de la menuiserie ou de l’électronique sont préconisées pour devenir machiniste (CAP, BMA, DTMS, DMA). Ainsi, les établissements tels le CFA du spectacle vivant et de l’audiovisuel, le CFPTS (parcours machinerie scénique), l'ISTS et d'autres permettent d'intégrer le domaine de la machinerie. Par ailleurs, l'obtention du permis poids lourd peut être recommandée.