Que faire avec sa caméra de poche ?

Qu'il s'agisse d'un smartphone ou d'un appareil photo, que ce soit leur propre appareil ou celui de la famille, désormais presque tous les enfants et adolescents ont accès à une caméra de poche. Ce parcours donne des pistes pour faire de la caméra de poche un outil d'éducation et de socialisation.

Note d'intention

« Le téléphone portable sert aux adolescents à écouter de la musique, écrire, « chatter », « twitter », photographier, filmer, échanger, publier, partager une foule d'éléments numériques, désormais constitutifs de l'identité. (...)
Lorsqu'on tourne une vidéo avec son téléphone portable et qu'on l'envoie immédiatement sur son « mur » Facebook pour la partager avec sa communauté, il n'y a pas de mots préalables à l'acte de production d'image, ni de mots qui accompagnent sa diffusion. (...) L'acte de production d'images est donc devenu un acte de langage. Mais apprend-on à faire des images ? En connait-on la grammaire ? Non. On sait qu'une société ne peut être démocratique que si ses membres en maîtrisent le langage. C'est pour former des citoyens qu'on apprend à lire et à écrire à l'école. On doit désormais aussi apprendre à fabriquer et diffuser les images. C'est un enjeu pour la démocratie. »
Benoît Labourdette in. « Réaliser un film avec un téléphone portable : de la créativité à la citoyenneté », Le journal de l'animation, Juin-Juillet 2010.

Quelques remarques préparatoires

. Le dossier en lien « Réaliser un film avec un téléphone portable » donne des conseils simples pour obtenir de jolies images : éviter le zoom, suivre l'objet filmé, soigner le son, la lumière, le cadrage...
. Utiliser le fichier « conseils techniques » en lien sur cette page, pour les aspects purement techniques (formats d'image, logiciels...)
. On ne proposera ici que la réalisation de plans-séquences, c'est-à-dire de films tournés d'une traite, sans montage. Cela oblige les participants à une intense concentration, tout en restant proche de leur pratique quotidienne.
. Utiliser le document « Propositions d'atelier » pour diversifier les consignes de réalisation.


Ce parcours a été conçu presque entièrement d'après une formation proposée par Ciclic et menée par Benoît Labourdette en septembre 2014 à Blois.