Personnage principal, personnage secondaire ?

Les personnages secondaires d'un film peuvent-ils devenir les personnages principaux d'un autre film ? Dans le sillage de Lucas Belvaux, des lycéens se sont confrontés à cette question.

Au début des années 2000, le cinéaste belge Lucas Belvaux a eu l'idée de réaliser une trilogie dans laquelle, systématiquement, les personnages secondaires de deux des trois films deviennent les protagonistes du troisième, en traversant au passage trois genres différents : une comédie (Un couple épatant), un thriller (Cavale), un mélodrame (Après la vie). La totalité de l'action se déroule sur dix jours, avec des scènes communes.

Ce triptyque, dont les trois volets sont sortis en salles en 2002 à quelques jours d’intervalles, a inspiré les élèves de Seconde qui suivent les cours d'exploration des arts visuels au lycée Rotrou de Dreux.

Selon le même principe, trois classes de Seconde, soit cinquante élèves au total, ont réalisé un projet commun décliné en trois films formant une trilogie intitulée One Day, trois histoires où se croisent personnages, situations et lieux, envisagés de points de vue différents : Luna (11 min), Charles (10 min) et Djiby (9 min).

Fiche technique générale

Encadrant : Muriel Chevillard

Intervenant : Nicolas Silhol

Lieu de préparation : lycée Rotrou

Lieux de tournage : rues de Dreux, lycée Rotrou, Ciné Centre (Dreux)

Cadre : Enseignement d’exploration arts visuels

Genre et technique : fiction, prises de vues réelles.

Projet 1 : classe de Seconde 13

Participants : quinze élèves.

Titre, durée et synopsis du film :

One Day : Luna (11 min)

Luna, une jeune star de la chanson, revient dans sa ville d’origine, Dreux, pour faire partie du jury d’un concours de chant, la Voice Academy. Elle croise Franck, son amour de jeunesse, qui est devenu policier. Lors d’une rencontre au lycée, elle rencontre deux jeunes lycéens, Naomi et Djiby, qui rêvent de musique et vont passer avec succès le test du casting.

Élèves participants :

Dwayne BARBOS, Inovano BEMBA, Orson CAPTAIN-SASS, Ophélie DETOURBE, Émilia DO VALE, Daïlly FOLLIN, Olivia LACREUSE, Paul LENGLART, Carly LEPAGE, Laura LORIAU, Zélie PORCHE, Auriane PROYART, Kevin RAMGOLAM, Arthur RICO, Erwan VAN DE KEERE.

Projet 2 : classe de Seconde 6

Participants : dix-sept élèves.

Titre, durée et synopsis du film :

One Day : Charles (10 min)

Charles élève seul sa fille Naomi, lycéenne passionnée de musique et de chant. Il est policier et travaille sur une affaire de trafic de drogue dont il a localisé un responsable, Dylan. Mobilisé, avec son collègue Franck, pour assurer la sécurité du casting de chanteurs organisé dans sa ville, il voit sa fille mêlée involontairement à l’interpellation de Dylan.

Élèves participants : Adriana BERRY-GOMES, Barbara BONNARD, Elena CARDOSO, Julien CHALBAZIAN, Mélissande CLÉMENT, Karel COIGNARD, Émilie COSSON, Thiefaine DECKER, Amandine FENIOU, Kenza GASMI, Aurore GASNIER, Elawen LE STRAT-HOUROUX, Yohan LEITE, Océane MARIE, Iliana PANIZZOLI, Yanis ROBIN, Jordan SLIMANI.

Projet 3 : classe de Seconde 6

Participants : 17 élèves

Titre, durée et synopsis du film réalisé :

One Day : Djiby (9 min)

Djiby un lycéen, vit avec son grand frère Dylan et sa petite sœur Adriana. Il découvre que Naomie, la fille dont tout le monde se moque au lycée, partage le même goût que lui pour la musique. Il décide donc de participer au casting de la Voice Academy avec elle contre l’avis de sa petite amie Alyson. Ce casting va leur faire croiser la route de Charles, le père de Naomie, qui enquête sur les activités illégales de Dylan.

Élèves participants : Marine Assadzadeh, Manon Bouillot, Bérénice Chérence, Camille Christin, Jeanne Cochereau, Yassine Finiki, Kathleen Lampin, Solène Leturnier, Diego Monino, Amélie Morfin, Arthur Morice, Maël Ntiansunga-Tandu, Noémie Pégé, Laurine Poirier, Cloé Samson, Adriana Santos Mesquita, Amélie Triplet

Déroulement du projet

Premier module

Prise de contact et visionnage d’extraits (une demi-journée en classe entière)

4 novembre 2014

Après s’être présenté et avoir présenté le projet, Nicolas Silhol donne à voir aux élèves des séquences extraites de la trilogie de Lucas Belvaux : Un Couple épatant, Cavale, Après la vie.

Second module

Élaboration et écriture d’un séquencier (une demi-journée en groupe)

25 novembre et 2 décembre 2014

Après avoir fait un choix parmi les différents synopsis proposés par les élèves, Nicolas Silhol commence l’écriture du séquencier avec les élèves, en travaillant essentiellement sur les étapes du récit et sur leurs articulations.

Troisième module

Découpage technique (une demi-journée en groupe)

20 janvier et 27 janvier 2015

Nicolas Silhol reprend avec les élèves le découpage technique qu’ils ont rédigé en classe pendant les semaines précédentes.

Quatrième module

Organisation du tournage (une demi-journée en classe entière)

10 mars 2015

Nicolas Silhol réalise le plan de travail des trois films en prenant en compte les contraintes de disponibilité des lieux et des acteurs.

Cinquième module

Tournage (tournage journées en groupe)

23 et 24 mars 2015 groupe Charles

30 et 31 mars 2015 groupe Luna

7 et 8 avril 2015 groupe Djiby

Munis du séquencier et du découpage technique préparés avec Nicolas Silhol, retravaillés et rédigés ensuite en classe, les élèves tournent les plans prévus en s’adaptant aux lieux et aux circonstances. L’intervenant les guident en leur donnant la possibilité de faire les choix techniques les mieux à même de servir leurs intentions.

Cinquième module

Montage (une journée en groupe)

22 avril 2015 groupe Charles

12 mai 2015 groupe Luna

19 mai 2015 groupe Djiby

Après une première heure de présentation du travail de montage par l'intervenant, les élèves sont répartis en groupes de quatre ou cinq, qui se succèdent devant la table de montage pendant la journée. Nicolas Silhol manipule lui-même le logiciel pour des raisons pratiques et de temps, mais illustre les enjeux concrets du montage en permettant aux élèves de choisir entre différentes articulations possibles des plans tournés, afin qu’ils réalisent réellement leur propre film. La dernière heure de la journée réunit l’ensemble des élèves et chacun peut ainsi voir le résultat final.