Upopi #21 : En effets, en effets

À l'occasion de ce numéro estival, Upopi fait le grand plongeon dans l'océan des trucs, trucages, effets spéciaux et autres SFX. Depuis longtemps, les images et les sons en mouvement nous font beaucoup d'effets, spectaculaires ou masqués, et c'est plus que jamais le cas aujourd'hui, à l'ère du numérique généralisé.

En premier lieu, une frise chronologique : c'est l'outil indispensable pour défricher la riche histoire des trucages et des effets spéciaux cinématographiques. On envisage ensuite deux cas de figure : l'artisanat du merveilleux dans Peau d'âne de Jacques Demy et les masques numériques dans Z32, du documentariste israélien Avi Mograbi. Après avoir considéré la façon dont le cinéma numérique a engendré des créatures spécifiques, vouées aux effets spéciaux, passons aux travaux pratiques : un tutoriel enseigne pas à pas comment créer le double d'un personnage à l'écran.

Le court métrage du moment est un chef d'œuvre de poétisation des effets spéciaux : Tango, réalisé en 1980 par le Polonais Zbigniew Rybczynski. Huit minutes hypnotiques, inquiétantes et drôles.

En compléments de programme, on rappelle quelques informations de base à propos des métiers du cinéma liés aux effets spéciaux, et l'on n'hésite pas à passer d'une "capsule" humoristique de François Pérusse à une scène quasi théorique du King Kong de 1933. Du sténopé au tournage sur fond bleu, un retour d'expérience rend compte de Dans les orties et sur l'asphalte, film d'atelier en forme de récit poétique réalisé avec des personnes en recherche d'emploi. On peut également apprécier les remakes lycéens de scènes de films muets programmés par le 3e Festival du film suédé.

Enfin, via un texte portant sur le dernier film de Bruce Lee, rendons un hommage non funèbre à celui qui continue de nous manquer, vingt-cinq ans après sa mort : Serge Daney.