Upopi #23 : Charlie Chaplin, au cœur du cinéma

Il y a quarante ans, le 25 décembre 1977, Charles Spencer Chaplin s'éteignait, en sa retraite suisse de Corsier-sur-Vevey, à quatre-vingt-huit ans.

Quiconque, enfant à l'époque, considérait "Charlot", "le petit homme", "le vagabond", comme un héros contemporain, malgré l'éloignement temporel de son œuvre, ne put qu'être frappé par cette mort un jour de Noël (laquelle occulta en partie celle, le lendemain, d'un autre cinéaste majeur : Howard Hawks). Inconsolable, l'enfant devenu grand fut ému de constater qu'un petit garçon, vingt ans plus tard, pouvait encore être bouleversé par la découverte des Lumières de la ville au point d'aller se coucher avec la cassette vidéo du film, étroitement serrée contre lui...

Il n'est peut-être pas d'autre cinéaste qui, sur la base d'un amour international inégalé, foncièrement populaire, ait construit une trajectoire aussi résolue vers l'art le plus exigeant, le plus élevé et le plus engagé. Comme le disait le critique Serge Daney, Charlie Chaplin fut et reste au cœur du cinéma, à tous les sens de l'expression : raison pour laquelle Upopi lui consacre ce numéro de fin d'année !

Au pied du sapin, donc :

Le film du moment ne pouvait être qu'un des plus beaux courts métrages de Chaplin : L'Émigrant (The Immigrant, 1917), accompagné d'un riche dossier pédagogique dans lequel on trouvera encore deux montages vidéo : "Dans le champ, à tout prix" et "Le gag chez Chaplin : reprises et variations".

Les compléments de programme gravitent eux aussi autour de Chaplin et du burlesque :


Toutes les photos de films de Chaplin tournés à partir de 1918 © Roy Export SAS. Tous droits réservés.