Upopi #4 : Le cinéma sans limite

Élargir le cinéma, accroître les capacités des yeux et des oreilles : les ambitions du cinéma expérimental ne sont pas petites. Au spectateur aventureux ou lassé d'images conventionnelles, l'exploration de cet univers ouvre des horizons insoupçonnés.

Si vous avez quelques appréhensions, prenez 3 minutes pour voir Cameras Take Five, véritable "tube" audiovisuel, réalisé par Steven Woloshen sans caméra, guidé par l'amour du jazz et de la pellicule.
Revenez ensuite en arrière avec notre regard sur L'Homme à la caméra, de Dziga Vertov, l'un des plus beaux manifestes pour un cinéma libre et tout-puissant.
Vous pourrez alors vous lancer dans l'histoire du cinéma expérimental pour un aperçu de ses nombreuses facettes.
Si le voyage vous a plu, embarquez donc quelques enfants dans un atelier de grattage sur pellicule, voire dans un parcours pédagogique. Si leur regard n'est pas encore formé par les images mainstream, ils s'amuseront avec ces films de rêveurs solitaires et bricoleurs.

En compléments de programme, on reste dans le domaine de l'expérimentation, mais de façon moins souterraine, avec une analyse des clips tournés en un seul plan.
Apprenons à distinguer les faux raccords grâce à un extrait de notre cours d'initiation à l'analyse filmique.
Enfin, pour prolonger Upopi #3 consacré au son, écoutons les propos passionnants de Daniel Deshays sur la réalisation du sonore à l'image.