Réplique, d'Antoine Giorgini

Tony doit faire une audition dans un conservatoire d'art dramatique, mais son ami Steven, censé lui donner la réplique, n'arrive pas...

Extrait d'un entretien accordé par Antoine Giorgini à Télérama dans le cadre de l'édition 2016 du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, où Réplique a obtenu plusieurs récompenses, dont le prix "Égalité et diversité" et un prix d'interprétation attribué à Eddy Suiveng :

Qui êtes-vous ?
Je suis Antoine Giorgini, j'habite à Lille, dans le Nord, et j'ai 34 ans.

Votre parcours avant ce film ?
J'ai obtenu un Bac Littéraire cinéma puis un master de filmologie. Pendant ce temps, je travaillais dans le social en tant qu'animateur puis directeur adjoint. Ensuite, j'ai eu l'occasion de faire un stage en décoration sur des tournages et pendant six ans j'ai travaillé sur des décors de longs métrages. En parallèle, j'écrivais des petits scénarios sans en faire grand chose, et un jour, j'ai gagné le concours de scénario de court métrage du Moulin d'Andé (département de L'Eure). Cela m'a permis de rencontrer ma productrice, Marie Dubas, avec qui nous avons fait deux films, Les Brigands (2013) et maintenant Réplique.

Pourquoi ce court aujourd'hui ?
Je continue de parler de ce qui me tient à cœur. L'errance de certains jeunes en quête de sens, l'amitié, la reconnaissance… Mon parcours dans le social m'a beaucoup marqué, ma région et ses habitants aussi, donc je ressens le besoin d'inventer des histoires de jeunes adultes dont je me suis senti proche pendant plusieurs années de ma vie.

Lire la suite de l'entretien sur Télérama.fr : Regardez “Réplique”, ou le beau coup de théâtre