Les Cowboys n'ont pas peur de mourir, d'Anne-Laure Daffis et Léo Marchand

Que Valence et Mitchel attaquent une diligence, c’est normal. Que Valence en revienne avec une balle dans le ventre, c’est pas étonnant. Mais quand la vie met des heures et des heures à quitter son corps de cowboy, là, y a maldonne.

À propos du film :

Aborder une mort lente et douloureuse n'est jamais chose aisée, c'est pourquoi Anne-Laure Dafis et Léo Marchand ont choisi de la transposer dans un des seuls genres cinématographiques où, logiquement, la mort est rapide et immédiate : le western. L'art des mélanges est une de leurs qualités. Ici, Les Cowboys n'ont pas peur de mourir n'en montre que trop bien l'exemple. L'histoire réunit en son sein deux univers différents : l'intimité du temps qui passe menant irrévocablement à la mort, face aux vastes étendues du farwest, sans pitié et pleine de désinvolture. Artistiquement, les réalisateurs continuent sur leur lancée et jouent l'animation sur des images extraites d'une dizaine de westerns. Décliner et décaler, c'est s'autoriser à tout imaginer et c'est donc tout naturellement en dessinant sur de véritables cowboys que les deux personnages principaux prennent corps. La récupération des bandes sonores, tirées, elles aussi, des mêmes westerns, serviront à la création d'un patchwork d'ambiances et de bruitages, remanié, adapté et exagéré selon les scènes. Le tout accompagné des voix emblématiques d'Arthur H et de Denis Lavant, fidèle collaborateur des réalisateurs, qu'ils retrouveront notamment pour un autre de leur court métrage : Fatigués d'être beaux, au genre tout aussi western.

À propos des réalisateurs :

Anne-Laure Daffis et Léo Marchand, duo infernal amoureux des arts plastiques, écrivent et réalisent ensemble courts et longs métrages. Animation, fiction et documentaire, les réalisateurs touchent à tout et savent toujours y intégrer, ce qui fait leur talent, humour décalé et tendresse. Suivis très vite par la boîte de production Lardux Films qui les accompagne dans leurs projets fous, ils signeront ensemble Les cowboys n'ont pas peur de mourir en 2008. Comme dans la plupart de leurs courts métrages d'animation, le duo s'amuse à trafiquer les images et à mélanger prise de vue réelle et animation, le tout sur fond de dialogues toujours bien sentis.