Peau de chagrin / Bleu de nuit, de Baloji

"Mon amour, est ce que l'on peut joindre le futile à l'agréable avant qu'il ne se réduise à une peau de chagrin ?"

À propos du film :

A la frontière du court-métrage musical et du clip, Peau de chagrin/Bleu de nuit est à l’image de son auteur, oscillant entre plusieurs dénominations réunissant ainsi plusieurs arts, plusieurs talents et plusieurs thèmes. Ce poème filmé en autoproduction pendant deux jours à Lusanga, dans le Bandundu, une province voisine de la mégalopole de Kinshasa, témoigne d’un état d’esprit qui dépasse largement la chanson. En effet, Baloji à travers son texte et ses images mêle plusieurs sujets, allant de l’union au désengagement, du désir à la désillusion, de l’amour au combat. Les fleurs côtoient le feu, les pratiques mystiques se mêlent à la modernité théâtrale, le lingala accompagne le français. Le tout donnant un objet musical aux images d’une grande qualité.

L’Afrique est bien sûr très présente dans ce clip, mais pas que, l’artiste est nourrit d’influences multiples et aime casser les codes. C’est ainsi que l’on peut trouver dans ses cadrages, ses plans et ses couleurs bon nombre de références au cinéma allemand, italien, asiatique et mexicain. Baloji tend à révéler un art riche et surtout universel.

À propos du réalisateur :

Né à Lubumbashi (République Démocratique du Congo) et basé en Belgique, Baloji est un artiste, musicien et cinéaste multi-primé. Baloji en swahili veut dire « homme de sciences », mais durant la colonisation, sa signification a dérivé, avec l’évangélisation, vers « hommes de sciences occultes et de sorcellerie ». Plaçant la résilience au centre de son travail, Baloji propose un art de collusion et de croisement, débridé et libéré des balises de « genres ». En tant que musicien, il a publié deux EP et trois albums acclamés par la critique dont le dernier «137 Avenue Kaniama» sur le prestigieux label indé Bella Union (Father John Mistry, Fleet Foxes). En tant que cinéaste, Baloji a dirigé six courts-métrages tel que Kaniama Show (2018), Peau de Chagrin/ Bleu De Nuit (2018), Zombies, multi-primé à l’international et programmé dans le cadre de la saison 6 de Quartiers Lointains, ainsi que Never Look at the Sun (2020). Il développe actuellement son premier long-métrage de fiction, Augure, qu’il espère tourner en 2021.