L'éducation artistique et les émotions démocratiques

Comment le cinéma représente-t-il l'empathie ? Comment peut-il susciter ce sentiment chez le spectateur ?

Telles sont les questions que pose Carole Desbarats au cours de cette conférence, qui fait suite à la publication d'un texte homonyme publié en décembre 2012 dans la revue Esprit. Texte et conférence s'inspirent en partie du livre Les Émotions démocratiques, de Martha Nussbaum (2011, Climats/Flammarion). 

« Développer l'éducation artistique dans le cadre de l'École est devenu une antienne. À tel point que l'on en oublie parfois le pourquoi d'une nécessité si souvent affirmée, clamée et finalement peu satisfaite ou en tous cas partiellement. En quoi l'éducation artistique est-elle une urgence éducative et pas un supplément d'âme ? Qu'apporte-t-elle de spécifique à l'enfant, au jeune en situation scolaire, qui mérite que l'on lui alloue des heures, des crédits, des locaux et surtout que l'on mobilise pour cela des enseignants et des intervenants que l'on forme ? En quoi l'éducation artistique participe-t-elle d'une sensibilisation, d'une ouverture aux questions démocratiques ?
Bien sûr, personne ne saurait répondre à ces questions en quelques heures mais, au moins, en s'appuyant sur les travaux de philosophes (américains en particulier) et de chercheurs en sciences cognitives qui, ces dernières années œuvrent dans ce sens, l'on pourra proposer des pistes de réflexion, bref, se placer de manière volontariste dans une posture inédite : et si l'éducation artistique comptait en fait parmi les fondamentaux de l'enseignement ? Lire, écrire, compter, regarder, écouter ? »

Carole Desbarats est directrice de la communication et de la diffusion des savoirs à l'École normale supérieure. Elle anime le groupe de réflexion Les Enfants de cinéma et est l'auteur d'essais sur Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Atom Egoyan.

Introduction

 

- les émotions démocratiques selon Martha Nussbaum
- l'empathie dans les neurosciences

Ciclic © 2014