La Grande Illusion

Le vampire et le capitaine

Dans La Grande Illusion de Jean Renoir (1937), la posture de Boeldieu au moment de sa mort rappelle celle de l'aristocrate Nosferatu dans le film de Murnau. À partir de cette analogie, retour sur les rapports de classes sociales dans La Grande Illusion.

À la vision de certains films, il arrive qu'on superpose de façon fulgurante, au détour d'une image, le souvenir d'un autre film. C'est ce qui peut arriver avec la mort du capitaine De Boeldieu dans La Grande Illusion, de Jean Renoir : en termes de posture à l'écran, il est tentant de lui superposer, l'espace d'un instant, celle du personnage-titre de Nosferatu le vampire de Friedrich Wilhelm Murnau, tué par un rai de soleil — d'autant qu'on sait l'admiration que Renoir portait à l'œuvre de Murnau. (Jean-François Buiré, 2013)