Le Vampire, entre terreur et fantaisie

Jean Painlevé n'était pas seulement un homme de science, un cinéaste et un poète, c'était aussi un homme engagé politiquement. Le Vampire (1945) porte la trace des multiples facettes de sa personnalité.

Avant de regarder cette vidéo d'analyse, on peut voir ici Le Vampire dans son intégralité.

Auteur : Amanda Robles, maître de conférences en études cinématographiques. Ciclic, 2013.