Visage caché, visage hybride

Les masques numériques dans Z32 d’Avi Mograbi

Dans Z32 (sorti en 2008), Avi Mograbi ose un alliage inédit entre documentaire et trucages numériques.

Contraint de préserver l’anonymat de son personnage, un ex-soldat de l’armée israélienne, Mograbi élabore différents masques synthétiques pour produire l’image d’un visage double et donner ainsi forme au clivage dont le jeune homme est l’objet.

Le cinéaste opère clairement un détournement de la fonction première du trucage : alors que celui-ci vise généralement à créer l’illusion d’une réalité fantastique et exige que son procédé de fabrication reste invisible, Mograbi l’utilise en donnant à voir sa nature d’artifice et comme un moyen de figurer la vérité — complexe et problématique — à laquelle est confronté son personnage.

Auteur : Catherine Ermakoff, responsable des ateliers cinéma à l'Université Paris Diderot. Montage : Jean-François Buiré, Jean-Pierre Sougy. Ciclic, 2017.