Upopi #2 : "It's alive !"

"Il est vivant !" : cette exclamation du professeur Frankenstein voyant sa créature s'animer, pourrait symboliser à elle seule tout le cinéma d'animation. Elle illustre en effet l'émerveillement que suscite ce cinéma capable de donner vie à des balais, de faire parler les criquets et de rendre émouvants quelques bouts de papier ou de pâte à modeler.

Upopi vous propose d'explorer différentes facettes de ce cinéma fabriqué image par image. Commençons par un voyage dans le temps, pour se faire rapidement une idée de l'infinie créativité des animateurs.
Parmi ceux-ci, le Britannique Barry Purves est reconnu comme l'un des plus talentueux, en particulier dans le domaine des marionnettes. Illustration avec son film Plume.
Poursuivons avec l'analyse d'une séquence d'Un drôle de locataire, de Charley Bowers, qui condense en quelques minutes certaines des caractéristiques du cinéma d'animation, à commencer par cette aptitude sans cesse renouvelée à donner vie.
Découvrons ensuite une des techniques d'animation les plus fascinantes, l'écran d'épingles. La réalisatrice Michèle Lemieux fait une démonstration sous nos yeux, illustrant la grande méticulosité et l'incroyable patience des hommes et des femmes de l'animation.
Si ces animateurs virtuoses ne vous ont pas intimidés et vous ont au contraire donné envie de faire vivre des marionnettes, du sable ou des poupées, lancez-vous dans le parcours pédagogique d'initiation au cinéma d'animation.

En compléments de programme, Upopi vous propose de découvrir le machinima, ce genre de films fabriqués à partir de jeux vidéo, à travers l'analyse d'une séquence du long métrage The Trashmaster.
Changement d'univers avec la conférence de Carole Desbarats, qui étudie l'empathie au cinéma, dans les films et chez le spectateur.
Il sera alors temps de s'exercer un peu, avec un petit quizz sur le champ et le hors-champ.