Lumière sur les archives

Ce parcours pédagogique envisage diverses façons d'explorer et de "faire parler" les documents d'archives audiovisuelles, et plus particulièrement les images amateurs et non fictionnelles. 
 

 Qu'entend-on par "archives audiovisuelles" ?

Communément, on entend par "images d'archives" des images du passé, considérées de façon générale. Par cette expression, nous désignerons plus particulièrement des archives audiovisuelles de nature non fictionnelle (actualités filmées, reportages) et/ou tournées selon des modalités non professionnelles (images "amateurs", films de famille) qui, envisagées a posteriori, prennent une valeur de témoignage de l'époque à laquelle elles ont été tournées, même si initialement elles n'ont pas forcément été pensées à cette fin.

Filmer, c'est enregistrer un fragment d'époque en une succession d'images, qui prennent valeur de témoignage a posteriori. On a aujourd'hui facilement accès à des images d'archives du fait de la numérisation de nombreux fonds, et de leur mise en ligne sur Internet. Mais loin d'être un fidèle reflet de la réalité d'un autre temps, ces images ne sont jamais qu'une représentation de celle-ci. La manière de filmer, le choix des sujets, les techniques utilisées ou encore la nature des images façonnent ces traces audiovisuelles du passé. Et comme toute trace, elles deviennent des sources historiques si l'on arrive à les faire parler.
 

Où trouver des images d'archives numérisées ?

Il est possible d'aller glaner sur Internet des images d'archives, en faisant attention à ce que les informations qui les accompagnent soient véridiques. Cependant, pour réaliser plusieurs séances d'atelier autour d'archives, l'idéal est de se rapprocher de structures qui ont constitué et numérisé des fonds, afin de disposer d'un petit stock d'images. La première étape consiste donc à regarder ce que ces structures ont déjà mis en ligne, ou de les contacter pour savoir si elles ont des images qui conviendraient au travail préalablement conçu. Ensuite, les modalités de prêt ou d'acquisition et d'utilisation sont à discuter : il est possible d'établir des partenariats, et certaines structures favorisent le prêt d'images à des fins éducatives.

En fonction de l'objet de l'atelier, la recherche d'images peut prendre du temps, tant pour identifier les institutions que pour choisir les bonnes images. Pour éviter de se perdre dans des recherches sans fin, il vaut mieux avoir une idée de thème général autour duquel articuler l'atelier.
 

Les fonds régionaux d'archives locales et amateurs

En région, différentes structures s'occupent du travail de collecte et de numérisation d'archives locales et amateurs. Certaines disposent de bases de données d'images consultables en ligne extrêmement fournies : large amplitude chronologique (du début du siècle à nos jours), sujets très variables — films de vacances mais aussi reportages, faits historiques, culture locale, films institutionnels, publicitaires etc. —, supports multiples : 9,5 mm, 16 mm, 8 mm, vidéo, etc.

Ciclic, agence régionale du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique a effectué ce vaste travail d'archives et de valorisation du patrimoine cinématographique amateur en région Centre-Val de Loire. Le site Mémoire permet la découverte de milliers de films amateurs de 1920 à nos jours.

D'autres structures proposent des fonds en ligne : 

D'autres structures n'ont pas de fonds en ligne mais ont d'importantes collections consultables sur place ou à la demande :

L'association Les Inédits recense une liste fournie d'associations qui numérise des fonds amateurs.

Il peut être également intéressant de contacter les centres de documentation municipaux ou départementaux. Bien souvent, cependant, leurs fonds audiovisuels n'ont pas été numérisés.
 

Les fonds nationaux et les collections privées

D'autres structures encore disposent de collections intéressantes, consultables en ligne. En fonction de la nature des images recherchées pour l'atelier, il est possible de les contacter, mais il faut savoir qu'elles n'adaptent pas forcément les conditions et les tarifs de cession de leurs images à des projets à vocation éducative.


Références

  • Laurent Véray, Les Images d'archives face à l'histoire. De la conservation à la création, Canopé/CNDP, collection Patrimoine références, 2011
  • Jean-Luc Godard, Youssef Ishaghpour, Archéologie du cinéma et mémoire du siècle : dialogue, Verdier, collection Farrago, 2000
  • Jacques Kermabon, Pathé, premier empire du cinéma, Éditions du Centre Pompidou, collection 1er Siècle du cinéma, 1998.

 

Amandine Poirson, réalisatrice, novembre 2015.