Men in Black, un film pour petits et grands

Bien qu'il appartienne à une catégorie cinématographique a priori vouée au gigantisme et à la démesure — la superproduction de science-fiction hollywoodienne —, Men in black (1997) tend constamment à reconsidérer le rapport entre la taille des choses et leur importance.

Dans ce film, ce qui est petit n'est pas forcément gentil, ni beautiful, mais peut s'avérer d'une puissance ou d'une portée insoupçonnée.

Texte et choix des extraits : Jean-François Buiré. Réalisation : Ciclic, 2015.