Aborder le cinéma avec de jeunes enfants

Comment poser les bases du cinéma avec de très jeunes enfants, de façon à la fois claire, précise et ludique ?

Le philosophe franco-allemand Heinz Wismann a donné en 2007 une conférence intitulée "Pour une vision humaniste de l’école". Il y dit que "l’humaniste est quelqu’un qui découvre l’individu, à travers la relation d’une œuvre à son auteur". Belle proposition pour l’éducation artistique : approcher le cinéma, ce serait pointer la singularité des œuvres, donc celle des auteurs, et de là sa propre singularité.

Pour des enfants d’école maternelle, l’approche du cinéma ouvre, plutôt que sur des œuvres et sur des auteurs, sur le monde tout entier, même lorsqu’on propose de courts ateliers, très simples, autour de la lumière, des trucages ou du cinéma d’animation.

Quatre textes portant sur la vision humaniste de l’école et sur les enjeux d'une approche pédagogique du cinéma sont disponibles ici. S’ils ne sont pas directement liés aux ateliers qui vont suivre, ils mettent en lumière le moteur et la raison d’être de toute éducation artistique.

La question de l'âge

La loi n’autorise pas à entrer en salle de cinéma avant l’âge de trois ans. Même si l'on peut penser qu'il y a là une part d'arbitraire et d'uniformisation, trois ans est donc l’âge officiellement recommandé pour commencer à découvrir le cinéma. Cela correspond à l’entrée à l’école maternelle, à la découverte du collectif, au renforcement de la socialisation et de la maîtrise du langage. Beaucoup de structures et de festivals proposent aujourd’hui des séances et des activités pour des enfants encore plus jeunes, mais l'ensemble des ateliers présentés et des ressources indiquées dans le cadre de ce parcours pédagogique s'adresse à des enfants de trois à six ans.

Voir des films

Il est bon de commencer un atelier autour du cinéma avec des jeunes enfants, quel qu'il soit, en leur montrant des films, autant que possible en salle. On peut demander aux salles qui se trouvent à proximité si des programmes adaptés y sont ou peuvent y être diffusés.

Comment préparer la séance, et comment la prolonger ? Les deux premiers ateliers de ce parcours proposent quelques pistes pour accompagner les plus petits dans cette découverte.

N.B. : à fin de simplicité technique et pratique, mais aussi pour ne pas brûler les étapes d'une approche historique du cinéma, on n'abordera pas ici les techniques spécifiques de la vidéo et du cinéma numérique : tous les principes abordés au long de ce parcours pédagogique ont été élaborés dans le cadre d'un cinéma analogique sur pellicule. Cependant, dans les ateliers que propose ce parcours, les techniques analogiques sont mises en œuvre avec des outils vidéo et numériques (caméra, appareil photo, ordinateur, vidéoprojecteur) qu'on peut se procurer facilement de nos jours.

SUITE


Anne Charvin, chargée de missions à l'association "Les Enfants de cinéma", 2016.