Le corps et ses utopies

Mirage, reflet, avatar, ombre projetée, figure du double, spectre, hologramme, représentent autant de présences fictives et de « règnes » esthétiques à travers lesquels le cinéma imagine et interprète le territoire du corps et de ses Ailleurs. Ces différents « états », tout en incarnant les devenirs utopiques du corps représenté composent autant de figures de l’étrangeté, de lieux de nulle part où se révèlent – au sens photographique du terme - les mouvements de l’Inconscient conçu comme « machine désirante » (G.Deleuze, F.Guattari) et les multiples forces et fictions qui peuplent l’« espace du dedans » (H.Michaux). Avant de nous arrêter tout particulièrement sur le motif de l’avatar, cette conférence sera l’occasion d’aborder un certain nombre de ces « figures de l’absence » (M.Vernet) et de revenir sur ces formes de déterritorialisation des imaginaires du corps qui élargissent les frontières de la perception, de l’interprétation et de la représentation de l’idée même de corps.

De ses incarnations cinématographiques à ses manifestations au sein des réseaux sociaux ou des jeux vidéo, nous interrogerons la figure de l’avatar et son indéniable pouvoir symbolique de représentation qui nous invitent à dépasser le cadre d’une identité fixée dans l’Ici et maintenant et nous proposent de jouir d’un sentiment d’ubiquité permettant de s’imaginer Ici et Ailleurs. Topos de la post-modernité esthétique investie de pulsions fictionnelles, l’avatar s’offre comme une forme complexe à travers laquelle toute « singularité quelconque » (G.Agamben) peut expérimenter ses possibles identitaires et se projeter dans un devenir utopique modelé par ses propres fantasmes.

par Jean-Marc Génuite

Conférence organisée dans le cadre du week-end d'analyse filmique "Fictions identitaires" en février 2011.