Histoire du cinéma burlesque

Où commence le burlesque, où finit-il ?

Dès les origines du cinéma, le burlesque (mot issu de l'italien burlesco, dérivé de burla qui signifie « farce, plaisanterie ») s'impose comme un genre à part entière. Ses motifs récurrents s'articulent autour du corps considéré comme vecteur d'accidents comiques, que ce soit sur le mode du conflit (les fameuses batailles de tartes à la crème), de l'accident (la chute, gag basique du burlesque) et plus généralement de la confrontation, aussi agile que maladroite, à des obstacles divers et variés. Le tout dans une certaine démesure, sur un mode visuel et fortement spectaculaire.

À partir des années 1960, il rejaillit de manière plus éparse et se réinvente à travers des motifs, des acteurs, des tonalités et des écritures différentes, montrant plus que jamais son lien indéfectible et originel avec le langage cinématographique.

Textes : Amélie Dubois.
Réalisation : Ciclic en partenariat avec le Conseil départemental d'Eure-et-Loir.

La frise en plein écran