La musique des sentiments : Angel, d'Ernst Lubitsch

Chez Lubitsch, tout n'est que circulation et mots de passe tragi-comiques. Dans Ange (Angel, 1937), c'est un beau thème musical mélancolique qui circule, d'une scène à une autre.

Un thème musical qui se retrouve tout au long d'un film, rien que de très banal, a priori. Mais dans Angel, ce thème s'échange et se répercute entre les personnages, avec des conséquences émotionnelles et affectives particulièrement vives : ce montage vidéo tente d'étudier le processus en question.

(Notons qu'en 1938, quelques mois après Angel, sort un autre film où, pour des raisons fictionnelles bien différentes mais d'une façon qui pourrait être comparée, un thème musical circule entre des personnages : Une femme disparaît (The Lady Vanishes), d'Alfred Hitchcock. Dix ans après que les films sont devenus sonores, les deux œuvres semblent témoigner d'une maturité du cinéma dans l'utilisation de la musique. À propos de cette utilisation dans Une femme disparaît, on consultera avec profit le livre de Michel Chion Le Son au cinéma (Cahiers du cinéma, 1985), ainsi que cette ressource d'Upopi consacrée aux souvenirs musicaux chez Hitchcock.)

Auteur : Jean-François Buiré. Montage : Jean-Pierre Sougy. Ciclic, 2016.