Upopi #10 : Archives, mon beau souci

En ce Mois du film documentaire, Upopi détourne le titre d'un texte de Jean-Luc Godard consacré au montage pour présenter ce nouveau numéro centré sur les archives, qui constituent l'un des matériaux majeurs du cinéma "non joué".

Le mois d'octobre a vu la sortie en salles d'Une jeunesse allemande, un long métrage de Jean-Gabriel Périot entièrement composé d'archives cinématographiques et télévisuelles : régime politique, action révolutionnaire et régimes d'images y nouent des rapports complexes, que nous vous invitons à examiner de plus près.

C'est également à Jean-Gabriel Périot que l'on doit le court métrage du mois : 200 000 fantômes, une déambulation temporelle autour d'Hiroshima, en amont et en aval de la catastrophe, réalisée à partir d'archives photographiques.

Un parcours pédagogique détaillé et accessible permettra d'initier les plus jeunes au travail sur et avec les archives filmées. Les élèves de trois classes d'un lycée de Tours se sont pour leur part essayés à écrire et à sonoriser un film à partir d'une douzaine de secondes d'images d'archives muettes, avec pour résultat trois propositions très différentes.

Intéressons-nous enfin à Esther Choub, cinéaste soviétique et pionnière dans le domaine du montage de documents filmés préexistants, en revenant sur un texte passionnant (lui-même remonté pour l'occasion) de François Albera.

Pour compléter ce programme, on restera dans la découpe tout en retrouvant le cinéma d'animation auquel Upopi consacrait son précédent numéro. Et si, en général, le montage d'archives se soucie moins de raccords que le cinéma "de fiction", ce n'est pas une raison pour négliger ceux-ci : un petit exercice vous invitera à les réviser, extraits de films à l'appui !