Un chien andalou

Ellipses et jeux narratifs

Luis Buñuel réalise son premier film, Un chien andalou, en 1929, vers la fin de l'ère du muet. Dès ce court métrage, il mâtine son amour du récit de jeux avec la narration cinématographique. Par un traitement singulier des intertitres, des ellipses, des raccords entre plans et entre séquences, Buñuel suscite des rapprochements inattendus, qui contribuèrent sans doute à son adoption par les surréalistes.

Texte : Jean-François Buiré
Réalisation : Ciclic