Eût-elle été criminelle..., de Jean-Gabriel Périot

Constitué d'un montage d'archives filmiques, Eût-elle été criminelle... débute sur des images de la fête de Jeanne d'Arc à Orléans en 1938, où défilent les différents corps de l'Etat français, puis montre en accéléré les grandes étapes de la Deuxième Guerre mondiale : foules fanatisées par Hitler ou Mussolini, défilés militaires, déferlement des armées allemandes, signature de l'armistice, collaboration, Résistance, contre-offensive, débarquement, Libération.
C'est sur un plan en noir et blanc d'un bal à la Libération que l'on revient à une vitesse de défilement normale qui, dès le plan suivant, cède la place à un léger ralenti. On voit alors se succéder une série de plans d'hommes et de femmes joyeux, adressant à la caméra signes et regards complices. Certains cadrages donnent cependant le sentiment de n'avoir accès qu'à des scènes tronquées. Dans un troisième temps, en effet, les plans révèlent la nature du spectacle auquel assistent ces foules en liesse : il s'agit de scènes de tonte et de défilés de femmes tondues.


Dossier rédigé par Laurence Moinereau, 2009.

N.B. : La vidéo Eût-elle été criminelle..., en ligne du 29/10/2014 au 31/05/2016, a été publiée à la sortie du magazine Upopi n°7 "Passer nos images à la machine". Le dossier du film reste consultable.