Histoire du cinéma fantastique

Comme celles de tous les genres cinématographiques, les frontières du fantastique sont fluctuantes. Une acception très large considère le fantastique comme le cinéma de l'extra-ordinaire, qui englobe à la fois le merveilleux, la science-fiction et tout le cinéma de l'étrange et de la peur. Cette frise met l'accent sur ce dernier, réunissant des films où les lois du réel sont bousculées par l'irruption d'un élément anormal et inquiétant.

Textes : Jérôme Momcilovic, critique de cinéma et essayiste, d'après une trame de Guy Astic. Réalisation : Ciclic, 2014.

Bibliographie : cf. la première entrée de la frise en plein écran